MARKET UPDATE – Positive close in Europe after the slowdown in US inflation – 12/13/2022 at 18.11.

        * 
      Le Stoxx 600 a gagné 1,3%, le CAC 40 à Paris 1,4%
    

        * 
      L'inflation américaine poursuit son ralentissement
    

        * 
      Baisse des rendements obligataires et du dollar
    

  
    par Laetitia Volga
       PARIS, 13 décembre (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en
hausse mardi, l'augmentation moins marquée que prévu de l'inflation américaine
consolidant la perspective d'un ralentissement du rythme des hausses de taux de
la Réserve fédérale.
    À Paris, le CAC 40  .FCHI  a gagné 1,42% à 6.744,98 points, après un pic en
séance de près de neuf mois à 6.823,10. Le Footsie britannique  .FTSE  a pris
0,76% et le Dax allemand  .GDAXI  a terminé sur un gain de 1,34%. 
    L'indice EuroStoxx 50  .STOXX50E  a avancé de 1,66%, le FTSEurofirst 300
 .FTEU3  de 1,09% et le Stoxx 600  .STOXX  de 1,29%.
    La progression des actions s'est accélérée après la publication des chiffres
des prix à la consommation américains: leur hausse a ralenti plus que prévu en
novembre, à 7,1% sur un an, un plus bas depuis décembre 2021.
    "Le rapport de ce mois-ci confirme la baisse progressive des pressions
inflationnistes et constitue une bonne nouvelle pour la Fed", ont écrit les
stratèges de Morgan Stanley dans une note. "La baisse attendue mercredi du
rythme de resserrement monétaire de la Fed à 50 (points de base) a déjà été
télégraphiée, et avec la tendance de désinflation qui s'installe, le Comité de
la Fed peut fixer son cap sur le marché du travail."
    Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones  .DJI  à Wall Street
s'adjugeait 0,28% après avoir atteint un pic depuis huit mois tandis que le
Standard & Poor's 500  .SPX  gagnait 0,85% et le Nasdaq Composite  .IXIC  1,23%.
    VALEURS 
    Le compartiment de la technologie  .SX8P , sensible aux anticipation sur les
taux d'intérêt, a bondi de 3,36% car les valorisations des entreprises de ce
secteur sont très dépendantes des bénéfices à venir. A Paris, STMicroelectronics
 STM.PA  a pris 3,42%.
        Les contrats à terme sur les taux d'intérêt indiquent désormais une plus
grande probabilité que la Réserve fédérale relève ses taux de 25 points de base
seulement en février et en mars.  nL8N3334J0
    Elior  ELIOR.PA  a grimpé de 11,56%, sa plus forte progression journalière
depuis fin juillet, après le passage à l'"achat" de Citi, qui souligne dans une
note le potentiel de désendettement du groupe de restauration collective. 
    TAUX/CHANGES
    Sur le marché obligataire, les statistiques du CPI américain ont fait
refluer les rendements des Treasuries. Celui du dix ans chute de 12 points de
base à 3,4866%  US10YT=RR . En Europe, où la tendance a été similaire, le
rendement du Bund de même échéance a fini la journée en baisse à 1,904%.
 DE10TY=RR 
    Orienté en petite baisse face à un panier de grandes devises avant la
publication de l'inflation américaine, le dollar abandonne
désormais 1,12%  .DXY , évoluant à son plus bas niveau depuis juin.
    "Le constat au final est que les banques centrales gagnent progressivement
leur combat contre l'inflation, bien qu'elles aient été lentes à réagir", a
déclaré Florian Ielpo chez Lombard Odier AM.
    PÉTROLE
    Avec la forte dépréciation du billet vert et les incertitudes sur le
redémarrage de l'oléoduc Keystone entre les Etats-Unis et le Canada, le marché
du pétrole grimpe.
    Le Brent  LCOc1  prend 3,83% à 80,98 dollars le baril et le brut léger
américain (West Texas Intermediate, WTI)  CLc1  3,64% à 75,83 dollars.
    A SUIVRE :  nL8N3334SP 
 (Laetitia Volga, édité par Sophie Louet)
 

.

Leave a Comment